1

Projet porté par Gauvain Schalchli (UMR 5263 CLLE, Université Bordeaux Montaigne) et
Laurence Labrune (UMR 5263 CLLE, Université Bordeaux Montaigne)


Appel thématique


La crise écologique, qui englobe le dérèglement du climat et l’effondrement de la biodiversité est connue depuis plusieurs dizaines d’années grâce aux climatologues et aux écologues. Pourtant les politiques de transition écologique des 30 dernières années ont échoué. Nous partons du constat que le facteur culturel de la crise, diagnostiqué notamment par les anthropologues comme Philippe Descola n’est généralement pas pris en compte dans les politiques de transition écologique et que la protection de la nature est limitée par l’incompatibilité des comportements occidentaux avec la biodiversité. Notre programme de recherche vise à redéfinir la transition écologique à partir du facteur culturel. Comment préserver les écosystèmes ? En redessinant l’ensemble des comportements humains sous une forme compatible avec la biodiversité. C’est l’hypothèse du réensauvagement de l’humain au sein de notre civilisation.
Mots-clés : transition écologique, anthropologie de la nature, biologie de la conservation, sciences de la culture, réensauvagement, recherche-action, interdisciplinarité, Nouvelle Aquitaine

The ecological crisis, which includes climate disruption and the collapse of biodiversity, has been known for several decades thanks to climatologists and ecologists. However, the ecological transition policies of the last 30 years have failed. We start from the observation that the cultural factor of the crisis, diagnosed in particular by anthropologists such as Philippe Descola, is generally not taken into account in ecological transition policies and that the protection of nature is limited by the incompatibility of Western behaviour with biodiversity. Our research programme aims to redefine the ecological transition from the cultural factor. How can we preserve ecosystems? By redesigning all human behaviours in a way that is compatible with biodiversity. This is the hypothesis of the rewilding of humans within our civilisation.
Keywords: ecological transition, nature anthropology, conservation biology, cultural sciences, rewilding, action research, interdisciplinarity, Nouvelle Aquitaine


Activités à venir

Le projet consiste à organiser un atelier de travail collectif entre les participants de la rencontre initiale qui a eu lieu sous forme de colloque dans le cadre des formations de l’école doctorale Montaigne Humanités le 28 mars 2022. Cette phase d’élaboration collective impliquera la délimitation plus précise du projet et sa subdivision en différents axes, ainsi que la définition des étapes ultérieures et la recherche de financements futurs adaptés à ces ambitions. Concrètement la rencontre aura lieu entre le 15 novembre et le 21 décembre, pendant deux jours consécutifs dans un lieu de Nouvelle Aquitaine cohérent avec la thématique du projet et permettant l’hébergement et la restauration sur place ainsi que l’espace et les conditions de travail nécessaires. Les activités prévues consisteront en réunions, ateliers et exposés. Il s’ajoutera en fonction du temps et des disponibilités une rencontre avec des acteurs et citoyens locaux pour présenter le projet.